L’objectif maintenant est de rassurer vos locataires potentiels et leur donner envie de réserver.

1. Communiquez sur la propreté et sur le nettoyage effectué après chaque location dans votre meublé : quel nettoyage vous effectuez, la durée du ménage, la mise à disposition de gel hydroalcoolique dans la location, l’accueil des locataires avec un masque, etc… Une nouvelle norme ou label est à l’étude par le gouvernement.

2. Précisez la distance qui sépare votre meublé de la pharmacie, du médecin généraliste, de l’hôpital le plus proche et mettre toutes les coordonnées.

3. Rappelez que vous êtes bien un meublé officiel, déclaré en mairie et bien mettre en valeur votre classement ou label.

A ce titre, votre classement en étoiles arrive à échéance ? Vous n’avez pas pu anticiper ou maintenir la date de visite prévue avant le confinement ?
Vous ne perdez pas vos avantages, grâce aux dispositions prises en terme de report des dates d’immatriculation, de classement et de labellisation gérés par Atout France.
Les classements des (hôtels, campings,) meublés de tourisme et agrément des organismes réalisant les visites de classement qui expiraient à partir du 12 mars 2020, demeurent valides jusqu’à nouvel ordre. En savoir +
Information complémentaire : il a également été décidé de dispenser durant cette période exceptionnelle les professionnels concernés des démarches et formalités liées au renouvellement de leur labellisation accueil Vélo. Toutes les informations spécifiques au secteur du tourisme sur le site d’Atout France.

4. Ouvrez plus tard dans la saison : si vous avez l’habitude de fermer après l’été, prolongez votre période d’ouverture après les vacances d’octobre. Beaucoup de personnes vont prendre une partie de leurs vacances plus tard dans l’année et après la saison estivale.

 


5. Autorisez des locations de plus courte durée après l’été. Proposez des séjours plus courts de 3 ou 4 nuits, voire 2 nuits pour l’arrière-saison.

6. Donnez à vos locataires la possibilité de réserver au dernier moment : la veille du séjour ou le jour même ? Dans ce cas, pensez à modifier les paramètres sur les différents sites où vous avez une annonce.

7. Vos futurs locataires auront envie de tourisme responsable, de proximité. Précisez tous les lieux touristiques naturels autour de chez vous, les producteurs en vente directe et les marchés où ils pourront bénéficier de produits locaux. En tant que chambre d’hôtes vous avez peut -être la possibilité de laisser l’accès à un coin cuisine pour qu’ils concoctent des plats maison. On vous aide en vous proposant un listing de producteurs locaux.

8. Demandez à vos premiers locataires « après COVID-19 » s’ils peuvent laisser un commentaire lié à la propreté du logement et aux mesures que vous avez prises spécifiquement pour leur réserver le meilleur accueil.

9. Rapprochez-vous de nous : nous sommes votre interlocuteur local pour vous indiquer les mesures économiques d’aides, pour vous aider à préparer l’après confinement et vous fournir des supports de communication (photos/vidéos du territoire ou des règles d’hygiène).

10. En résumé… Communiquez ! Sur votre site Internet personnel, sur votre page Facebook, sur vos annonces de location ! Le Coronavirus est là, certes, mais informez sur :

  • Votre établissement, ouvert ou non et la date à laquelle vous comptez le ré-ouvrir.
  • Votre politique d’annulation. Permettez à vos clients d’annuler sur un délai plus court si possible.
  • Tout ce que vous avez modifié dans votre façon de gérer votre meublé.